Traditions bouddhistes




Les moines bouddhistes

Les moines bouddhistes observent 227 règles monastiques appelées Patimokkha. Ils sont autorisés à posséder seulement huit objets : trois robes, un bol à aumônes, un rasoir, une aiguille, une ceinture et un filtre à eau. Ils peuvent cependant accepter d’autres. La routine quotidienne des moines commence à 4 heures du matin quand ils se lèvent et se préparent pour le service matinal. Après cela, ils effectuent leur tournée des aumônes pour recevoir des offrandes, principalement de la nourriture. Les moines ne peuvent pas quémander ou demander quelque chose en particulier. Ils acceptent les offrandes seulement quand ils sont invités à le faire. L’invitation doit se faire par les personnes qui souhaitent obtenir des mérites en offrandt des choses dont les moines ont besoin dans leur vie monastique. La tournée des aumônes prend environ une heure. Ensuite les moines retournent au monastère pour le petit déjeuner à environ sept heures du matin. Leur petit déjeuner se compose principalement des aumônes qu’ils ont reçues. A huit heures, ils se rassemblent pour un second service qui dure une heur. Après le service, les moines ont le droit de vaquer à accomplir des cérémonies religieuses à l’extérieur ou à l’intérieur du temple. Certains peuvent predre part à des cours pour étudier le Dhamma ou le pali.



Les bols à aumônes

Les codes monastiques stipulent que les biens des moines doivent se composer de trois robes, un bol à aumônes, un rasoir, une aiguille, une ceinture, et un filtre à eau. Les règles concernant la composition, la taille, la production, l’acquisition, et l’entretien des bols sont très précises. Le Bouddha autorisa seulement deux types de bols pour les aumônes: en terre cuite et en fer. Il interdit les bols en matières précieuses ou pas pratiques, telles que l’or, l’argent, l’étain, le plomb, le cuivre, le bronze, le verre et le bois. Aujourd’hui les bols à aumônes sont la plupart du temps en fer ou en acier inoxydable.

Les bols en acier inoxydable sont frottés au goudron afin qu’ils ne brillent pas. Les bols peuvent être petits, moyens ou grands. En ce qui concerne les techniques de production, les codes indiquent que les bols en terre doivent être cuits deux fois pour s’assurer qu’ils sont correctement durcis. Les bols en fer doivent subir cinq chauffes pour prévenir la rouille. Un bol doit avoir été payé avant qu’un moine ne puisse en prendre possession. Un moine ne peut posséder qu’un seul bol à la fois. Il doit utiliser le même bol jusqu’à ce que ce dernier soit endommageé au point de ne pas pouvoir le réparer avant de pouvoir demander un nouveau bol pour remplacer l’ancien.

Un bol à aumônes est un objet utile aux activités quotidienners d’un moine. Quand il fait sa ronde matinale et aumônes et son couvercle. Le bol est enveloppé dans un sac à longue bandoulière passée par-dessus l’épaule du moine. Quand ce dernier est invité à s’arrêter pour recevoir des aumônes, il ouvre le couvercle, et permet aux fidèles de placer les aumônes dans le bol. Au temple, les bols sont alignés pour recevoir les dond des fidéles. Lorsque l’eau bénite est préparée durant les cérémonies de mérite, un bol à aumônes sert souvent de récipient pour l’eau bénite. Les moines qui méditent dans la forêt mangent dans leur bol assis parterre. Ces moines suivent des pratiques austères et considèrent que se sustenter est nécessaire pour la vie. Ils n’attachent donc pas d’importance aux récipients contenant la nourriture.